Nouvelle année rime avec nouveaux challenges pour La Pataterie ! Forte de son rachat il y a plus d’un an et de son nouveau Président, Michaël Cottin, l’enseigne spécialisée dans la pomme de terre dévoile ses nouveautés 2019…

Rachetée en novembre 2017, la Pataterie poursuit la relance de son activité en France par un relooking total de son image et de ses restaurants. Le groupe espère accroître son réseau de franchisés avec 10 nouvelles ouvertures d’ici 2023.

Pour cela, La Pataterie souhaite limiter son développement à l’international pour se concentrer sur ses franchisés nationaux. L’objectif : consolider l’attachement des franchisés actuels et recruter de nouveaux restaurateurs qui fassent preuve de savoir-faire et d’exigence.

Les nouveautés 2019

Cette année, La Pataterie veut faire parler d’elle ! Et qui dit relance, dit nouveau look ! En effet, le groupe a fait évoluer sa charte graphique vers des codes plus épurés pour faire écho à la qualité des produits tout en valorisant l’ambiance conviviale des restaurants.

Restaurant Gont-Pontouvre/Angoulême

L’évolution de son image, le groupe a également souhaité le mettre dans l’assiette : nouvelles vaisselles, nouveaux dressages, nouvelles tenues… le relooking a été totalement repensé en fonction des nouvelles perspectives de ce franchisé spécialiste !

De nouvelles recettes font aussi leur apparition et vont rapidement trouver leur place dans le cœur des amoureux de la pomme de terre ! La “Patata Pizza” propose des recettes gourmandes sur une base de galette de pomme de terre géante.

Patata Pizza façon Reine

Enfin, la marque souhaite également faire parler d’elle grâce à une communication rodée. Dans sa stratégie, elle a choisi un ambassadeur de taille : Norbert Tarayre, très médiatisé et largement apprécié du grand public. Authentique, talentueux et amoureux des bonnes choses, Norbert est un ambassadeur parfait qui saura communiquer un message rassurant pour conquérir de nouvelles cibles !

Norbert Tarayre, ambassadeur de la Pataterie

About Author

Leave A Reply