L’ADEME  vient de publier un rapport sur l’impact des webmails sur l’environnement. Inclus dans cette étude les emails, les requêtes web et les clés USB.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Selon le rapport, plus un email est conservé longtemps, plus son impact sur l’environnement est conséquent. On estime aujourd’hui à 13,6 tonnes de CO2 les emails échangés !

 

Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, si nous réduisons de seulement 10% notre proportion d’envoi d’email de 10Mo cela reviendrait à gagner 8 allers-retours New-York/Paris en consommation énergétique.

 

Concernant les requêtes web, l’analyse fait ressortir qu’elles émettraient 9,9 kg de CO2/pers/an :

Conclusion pour l’ADEME : nous devons être plus pertinents dans nos recherches web et optimiser les mots clés utilisés …

 

Et pour les clés USB ? Et bien l’ADEME a fait une simulation en prenant l’hypothèse que si 100 personnes regardent un document de 200 pages depuis une clé USB, les émissions de gaz à effet de serre seraient multipliées par 8 :

Conclusion : Transférer le document instantanément sur l’ordi.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.
Affichez votre pub ici

Autres articles

Recevez les mises à jour

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Autres articles

EnglishFrançais