©Vanity-Fair-1

La campagne TV imaginée par l’agence de Gabriel Gaultier incarne l’esprit du magazine, un degré d’investigation poussé à l’extrême que la concurrence regrette déjà.

Michel Denisot et son nouveau paquebot

L’inquiétude d’une voix off pour les indiscrétions et les folies d’une jeune femme impertinente compose ce spot symbolique de la maxime du magazine « mordant dedans, brillant dehors », déjà présente sur la campagne print.

Cette jeune femme  personnifie ainsi le magazine en représentant les histoires, aventures et anecdotes relatées par Vanity Fair et son esprit d’investigation pas forcément le bienvenue.

Mais peu  importe puisque celle-ci  nous interpelle par un élégant et raffiné : « je vous dis merde ». Un doigt d’honneur adressé à ses consœurs et confrères.

Le dispositif TV s’accompagne d’un spot radio concentré sur le troisième numéro de l’édition française.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.
Affichez votre pub ici

Autres articles

Recevez les mises à jour

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Autres articles

Sensibilisation à Alzheimer

Les recherches pour soigner la maladie d’Alzheimer continuent et les campagnes de communication également. Aujourd’hui, nous découvrons une publicité émouvante pour rappeler à chacun que

EnglishFrançais