En France, plus de 57 000 personnes vivent grâce à un don d’organe. Chaque année, ce sont près de 6000 greffes qui sont effectuées. Cependant la liste d’attente ne cesse d’augmenter. À l’occasion de la 18ème journée de réflexion sur le don d’organes et de tissus, l’Agence de la Biomédecine lance une nouvelle campagne de sensibilisation afin de rappeler l’importance du don.

Nous sommes tous donneur potentiel, le saviez-vous ?

Depuis le 1er janvier 2017, un nouveau décret a été appliqué en France concernant le don d’organes et de tissus. C’est le principe de consentement présumé qui a été choisi par la loi, au nom de la solidarité nationale. Si vous refusez de donner vos organes et tissus, il vous faut de votre vivant exprimer votre refus d’être prélevé notamment en vous inscrivant sur le registre national des refus. Pour plus d’informations rendez-vous sur le site internet du don d’organes.

Une campagne émouvante et saisissante 

Dans cette publicité saisissante d’une minute, on suit le destin d’un jeune homme dans un état plus que critique, pris en charge par les secours puis transporté à l’hôpital. Son destin semble être celui d’un futur donneur d’organes, au détriment de sa vie il pourra surement sauver celle d’une autre personne. À moins que quelqu’un l’ait fait pour lui ?

Campagne de sensibilisation au don d’organes – Juin 2018

Cette campagne, bien qu’elle n’exprime pas la joie de vivre, permet d’attirer l’attention du spectateur sur l’importance du don d’organes. L’Agence de la biomédecine, à travers cette publicité puissante, a souhaité déclencher une prise de conscience du spectateur. Ce qui est mis en avant dans cette campagne, est que nous pouvons tous être concernés par le don d’organes en tant que donneur mais aussi en tant que receveur.

 

Autres termes recherchés :

About Author

Leave A Reply