DDB imagine une expérience digitale sur Facebook pour le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux.

Léon Vivien a actualisé son statut

Si le réseau social Facebook avait existé en 1914, qu’est-ce qu’aurait pu poster un jeune français vivant les prémisses de la Première Guerre mondiale ? La réponse : Léon Vivien.

Grâce à la documentation très fournie du Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux, DDB retrace le quotidien de ce jeune instituteur français que la guerre va trainer en dehors de son foyer. Comme un utilisateur lambda de notre époque, Léon Vivien use de posts classiques, commentaires, publications de photos, d’affiches.

« …une manière originale pour les jeunes générations de découvrir cette période de l’Histoire, à travers un outil qui leur est familier ” argumente Michel Rouger, le directeur du Musée.

En effet à l’heure actuelle ou près d’un tiers des français sont inscrits sur le réseau social de la firme de Palo Alto, il convient de leur offrir la possibilité de découvrir le quotidien d’un poilu.

Un récit à suivre donc, sur la page de Léon Vivien.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.
Affichez votre pub ici

Autres articles

Recevez les mises à jour

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Autres articles

EnglishFrançais