La société Bulk Cat Litter Warehouse a décidé de retravailler sur sa stratégie de communication pour vendre ses produits. Il lui faut toucher le consommateur final et non le décideur.

Pas besoin de lire, ça sent bon !

Le problème des campagnes de mailings est le faible taux de lecture, et a fortiori le taux de réponse. Dans l’ensemble, seuls 30% des prospectus envoyés attirent l’attention et moins de 10% génèrent un taux de réponse. Cette situation est d’autant plus compliquée que dans le cas de l’entreprise de litières à chats, les personnes ne se sentent pas concernées.

L’agence Rethink a donc imaginé pour Bulk Cat Litter Warehouse de construire une campagne basée sur le consommateur final : les chats. Ainsi, quatre types de mailings ont été réalisés et envoyés à plusieurs milliers de propriétaires de chats de Toronto. L’astuce a été de vaporiser les supports avec des arômes de cataire, ou herbe à chat, qui contient du terpène, irrésistible pour les félins.

Les propriétaires rentrant chez eux et voyant leur chat se frotter contre un seul courrier toute la soirée, vont regarder de quoi il s’agit, et donc lire le prospectus. Le taux de lecture est donc optimiser et favorise la réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.
Affichez votre pub ici

Autres articles

Recevez les mises à jour

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Autres articles

EnglishFrançais