Un instituteur et une présentatrice de radio risquent 30 ans de prison pour avoir fait courir le bruit d’une attaque au sein d’une école sur Twitter qui se révèle être imaginaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’après The Guardian, Gilberto Martinez Vera et Maria de Jesus Bravo Pagola sont tous deux instituteur et présentatrice de radio originaires du Mexique, ils risquent 30 ans de prison pour avoir propagé des informations fictives sur Twitter. L’instituteur et la présentatrice avaient déclaré que des hommes armés agressaient une école dans une ville de l’état de Veracruz  et que des enfants  avaient  été enlevés.

 

Cette annonce a déclenché vingt-six accidents de voiture suite à l’affolement des parents d’élèves qui tentaient de regagner l’école.

 

Les lois contre le terrorisme ont été citées au moment des inculpations et le secrétaire d’Etat de Veracruz a rapproché la frayeur commise à celle engendrée par Orson Welles en 1938 au moment où le metteur en scène avait inventé à la radio une attaque d’extra-terrestres aux Etats-Unis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.
Affichez votre pub ici

Autres articles

Recevez les mises à jour

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Autres articles

EnglishFrançais