La culture a été fortement impactée par la crise du COVID-19, et pourtant, elle est essentielle à notre patrimoine… En effet, il a été très difficile pour les galeries d’art, les cinémas ou les salles de théâtre d’envisager une ouverture pendant cette période complexe de la crise sanitaire. Cependant, la culture attire beaucoup de monde et il a fallu trouver des solutions pour s’adapter aux évolutions et faire découvrir les œuvres d’art à tous.

Les Micro-Folies, c’est un dispositif de Musée numérique. En bref, un outil d’action culturelle soutenu par le Ministère de la culture. En ce qui concerne l’implantation d’une Micro-folie, le choix est vaste : Dans un cinéma, au sein d’un lieu de service public, dans une salle de spectacle (…). L’objectif reste le même : Proposer un programme cohérent et transformer le lieu en véritable lieu de vie et d’échanges autour de projets culturels innovants.

À la demande de la mairie, le cinéma du Dorat en Haute-Vienne se transforme en musée d’art numérique jusqu’à mi-septembre en faisant appel aux Micros-Folies. Durant une séance, six thématiques différentes sont proposées. Du Louvre au Quai Branly, en passant par des collections régionales, l’art ne sera pas en reste…C’est une véritable alternative pour permettre à tout le territoire de découvrir les œuvres d’art. On parle d’une décentralisation des lieux de culture pour combler les territoires dépourvus de musées ! Bien joué !

« Nous avons une moyenne de 15 personnes par jour et de tous profils. » Le Populaire

 

Au cinéma du Dorat, une série d’œuvres d’art est diffusée sur écran les mercredis et jeudis de 15 h à 17 h, gratuitement aux visiteurs. Durant l’été, les familles, les personnes seules, les touristes sont attendus pour profiter de cette exposition plutôt atypique mais très enrichissante. Dès la rentrée scolaire, les enfants seront aussi attendus avec leurs professeurs pour profiter de l’exposition à l’occasion d’une sortie scolaire. Lors de la diffusion de l’exposition, les spectateurs se verront attribuer une tablette sur laquelle ils pourront sélectionner chaque œuvre pour obtenir des explications plus poussées et des jeux instructifs.

Les Micro-folies espèrent pérenniser les expositions avec leur concept atypique : Le digital au service de l’art. La ville du Dorat a d’ailleurs demandé un partenariat de trois ans avec les Micro-folies pour redynamiser l’art et la culture au sein du territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.
Affichez votre pub ici

Autres articles

Recevez les mises à jour

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Autres articles

EnglishFrançais