Le décret autorisant la publicité commerciale sur les antennes de Radio France est paru au journal officiel. France Inter, France Info et France Bleu pourront désormais diffuser des publicités commerciales, mais avec un quota maximum imposé.

La publicité débarque sur Radio France

Tarifs-nationaux-750x498

Le Journal Officiel (JO) a publié mercredi un décret du Premier ministre autorisant la diffusion de publicités commerciales sur les antennes du Groupe Radio France qui, depuis 1987, ne pouvait diffuser que de la publicité collective et d’intérêt général. Mais cette autorisation, que réclamait Radio France pour accroître les ressources du groupe, est strictement limitée. Tout d’abord, toute publicité est officiellement bannie sur France Musique, France Culture et les radios musicales FIP et Mouv’. Seules France Inter, France Info et France Bleu et ses radios locales peuvent diffuser ces spots. D’autre part, pour éviter de trop concurrencer les radios privées, il leur est interdit de diffuser des promotions occasionnelles, nationales ou locales qui constituent souvent la majorité des spots sur les radios privées. Sont interdits également les spots pour les boissons alcoolisées de plus de 1,2 degré (donc ni vin ni bière).

La durée des publicités sera limitée sur chaque antenne publique à 17 minutes par jour en moyenne par trimestre, ce qui signifie que la durée des spots peut varier d’un jour à l’autre. Les spots ne pourront excéder 30 minutes cumulées pour une journée donnée. Dans la matinale, de 07H00 à 09H00, les spots ne peuvent dépasser trois minutes par jour en moyenne annuelle et huit minutes pour un jour donné, et chaque spot ne doit pas durer plus de 1 minute 30.

Il faudra aussi désormais un jingle publicitaire, « un indicatif sonore aisément identifiable » avant chaque séquence de publicité. Les parrainages d’émissions par des sponsors commerciaux sont autorisés, sauf pour les journaux, les émissions d’informations et les chroniques d’opinion. Pour éviter l’omniprésence d’une marque, Radio France ne pourra tirer ses recettes publicitaires à plus de 15% d’un même annonceur.

Les recettes publicitaires ne représentent que 6% du budget de Radio France (soit 42 millions pour 2016), sur un budget total de plus de 690 millions, attendu avec un déficit de 16,5 millions cette année. Les radios privées étaient fermement hostiles à la réforme, qui survient dans un contexte de crise : les investissements publicitaires en radio ont baissé de 2,4% en 2015. Dans un an, un rapport public fera le bilan des volumes horaires effectivement diffusés sur les stations publiques. Conséquence de la réforme, pour la première fois France Télévisions et Radio France ont annoncé mercredi qu’ils proposeraient aux annonceurs de réaliser des campagnes publicitaires couplées, à la fois sur les radios et les chaînes de télé publiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles

Recevez les mises à jour

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Autres articles

Bic déborde de créativité !

Actuellement Bic est la marque du moment car elle est présente un peu partout notamment pour son dernier spot publicitaire, le rasoir « Bic Curling

EnglishFrançais