Il y a 28 ans, Perrier diffusait ce qu’allait devenir l’unique film publicitaire français primé aux Cannes Lions. “La lionne” est restée dans la mémoire des français comme la pub la plus marquante de notre pays. Près de 30 ans après, Perrier a choisi de remastériser son bijou publicitaire, version miniature.

En 1990, Jean-Paul Goude signait l’un des plus grands chefs d’œuvres publicitaires français. Encore impactant aujourd’hui, le spot est resté dans les mémoires des français selon une enquête de Kantar TNS sortie le 15 février dernier. 48% des français considèrent que cette pub a été la plus marquante de la marque et 14% des sondés se sont spontanément rappelés du spot.

“La lionne” – Perrier© – 1990

“L’eau, l’air et la vie” signé Jean-Paul Goude avait valu à l’agence Ogilvy Paris le prix du Meilleur Film au Cannes Lions de 1991 !

28 ans après, Perrier a pris un risque. Celui de réécrire l’histoire une deuxième fois pour espérer assoir sa notoriété et raisonner dans l’esprit des plus jeunes. A une époque où les pubs prônent la vitesse, la digitalisation, la technologie.. la marque aux bulles a voulu faire un bond dans le passé en adaptant ce spot mythique. ” Il s’agit d’une seconde vie publicitaire ” explique Valérie Sacriste, Sociologue des médias et de la publicité à l’Université Paris Descartes, “ C’est une stratégie qui signifie la constance. La marque explique qu’elle n’a pas changé et qu’elle est toujours là. Ce qui est très rassurant dans un monde qui va trop vite, où nous ne pouvons pas s’approprier toutes les innovations qu’on nous propose. Enfin, dans ce cas précis, ceux qui se souviennent de La Lionne, les quadras et quinquas, regrettent souvent une seule chose des années quatre-vingt-dix : leur jeunesse “.

“La fillette et le lionceau” : entre insolence et tendresse

Le nouveau film a conservé la base de celui de 1990. Malgré tout, certains détails, et pas des moindres, ont changé : la jeune femme est devenue petite-fille et le lionceau a remplacé la lionne. Des choix qui font écho à la jeunesse retrouvée, la fraîcheur éternelle et qui permettent aussi à Perrier de rendre ses fines bulles immortelles.

Ce spot de 30 secondes, signé par la même agence qu’en 1990, Ogilvy Paris, a été réalisé par Johnny Green. A son actif ? Le spot “Sur les quais” de Jean-Paul Gautier, pour ne citer que celui-ci… Pour le film “La fillette et le lionceau”, le réalisateur a fait preuve de toute son expérience et sa maîtrise pour moderniser le film de 1990 et détourner le message initial. Le but est aussi bien de s’adresser à ceux qui ont connu le spot presque trentenaire, qu’aux millenials, pressés mais curieux !

Dans une nature qui nous parait hostile, la petite fille au visage angélique fait preuve d’une douce pugnacité qui lui permet (à nouveau) de dompter le roi de la jungle ! En amont de la diffusion du film, prévue le 19 février, Perrier dévoile les secrets de ce tournage avec un making-of étonnant.

Près de 30 ans après, Perrier souhaite connaître la même notoriété que la lionne lui avait permis d’obtenir. Mais, est-ce que la fillette aura les épaules assez larges pour rester dans les mémoires aussi longtemps que l’héroïne de 1990 ? A vous de voir… En attendant, santé !

Autres termes recherchés :

About Author

Leave A Reply