DU 8 au 10 février, se tenait à Hambourg le Grand Prix de la Communication Extérieure. Orchestré par l’Union de la Publicité Extérieure et Kantar Média, ce prix a pour but de récompenser les meilleures affiches publicitaires de l’année passée. Avec les belles pépites de 2017, le jury a longuement hésité avant de récompenser McDonald’s pour sa campagne “Ouverture tardive”.

A l’occasion du 44ème Grand Prix de la Communication Extérieure, Mathieu Elkaïm, Directeur de Création chez CLM BBDO, partageait la Présidence du Jury avec Jean-Charles Decaux. Après de longues heures de délibération face aux belles créations print de 2017, le jury a délivré 8 prix et 15 mentions. Parmi les lauréats :  Intermarché, Evian, Play Doh, Skoda ou encore Monoprix… des campagnes print qui nous ont marqués, rappelez-vous :

Evian© – Prix du Jury

Play Doh© – Prix du jury

Monoprix© – Prix du jury

 

Parmi ces illustrations, on retiendra la campagne Play Doh, dont les éléments en pâte à modeler ont été entièrement faits à la main pour créer un monde féérique aux détails remarquables ! Intermarché, et l’agence Romance, s’est également illustré par sa campagne de “vrai-faux légumes” en appelant oignons ce qui était en réalité du fenouil. Un aplomb qui a conduit la marque a remporté la 2ème place du podium, juste après McDonald’s. Mathieu Elkaïm revient sur le choix cornélien qu’a du faire le jury : “La campagne Intermarché fait partie d’une stratégie plus globale pour mieux s’alimenter. Cette campagne d’affichage est une étincelle qui a allumé d’autres médias. Nous avons salué ici l’audace. Ce sont deux campagnes remarquables. McDonald’s est un “ace”. Dans la pure tradition de l’affiche dans ce qu’elle a de plus fort. De plus immédiat. C’est un Grand Prix mérité et incontestable”.

En effet, McDonalds s’est fait remarqué par sa campagne “Ouverture tardive” et ses visuels qui jonglent entre poésie et imaginaire collectifs. Un message ? Les produits McDonalds sont sublimés par les lumières de la ville. Une création signée TBWA qui a encore frappé par sa créativité et son inspiration !

Sundae, Big Mac et cornets de frites, les trois produits stars de la campagne ont tous été reconstitués en lumière. Une prouesse technique que l’agence a détaillé : “Ce shoot en studio a nécessité 10 jours de construction et 2 jours de shooting avec 1 100 leds, 80 mètres de fil et 400 soudures” !

Mc Donald’s©

Le jury a souhaité salué la créativité de cette campagne, en rappelant l’importance du rôle qu’avaient ces affiches. En plus de leur portée publicitaire, ces supports doivent également habiller de la plus belle des manières notre paysage urbain. En 2017, Mc Donalds a illuminé les murs de nos villes et pas seulement pas le néon jaune de leurs restaurants.

En 2019, d’après vous, qui sublimera notre décor quotidien ?

Autres termes recherchés :

About Author

Leave A Reply