Le BNI est un réseau d’entreprises international qui vise à développer l’activité de ses membres grâce à la mutualisation des réseaux. Carine GRANGER, Présidente du groupe BNI Limoges Cap Affaires nous explique l’objectif et la stratégie d’un tel groupe pour le développement économique local.

logo-BNI-LCA-couleur

  • Qu’est-ce que Limoges Cap Affaires ?

« C’est un groupe de chefs d’entreprises qui a pour vocation de se réunir toute les semaines pour développer le chiffre d’affaires de tous ses membres, grâce au bouche à oreille et à la méthode BNI qui consiste en l’exploitation du réseau. Ce groupe permet aussi d’optimiser nos présentations et nos offres. »

  • Pourquoi monter un groupe comme celui-ci ? Quel est le but ?

« Le but est de former les autres chefs d’entreprise aux produits de tous les membres pour qu’ils puissent en parler à leur propre réseau. En connaissant l’activité de tous les membres du groupe, il est possible d’en parler autour de soi.

Nous mutualisons donc notre réseau de manière profitable à tous les membres. »

  • Comment fonctionne un réseau d’entreprises comme celui-ci ?

« On invite toutes les semaines des personnes en vue de leur faire découvrir nos méthodes de fonctionnement pour leur faire appréhender notre vision du business. S’ils le souhaitent, ils peuvent poser un dossier de candidature, avec leurs références de partenaires et de réseaux pour validation par des membres du groupe. Cette candidature permet d’évaluer le sérieux des postulants dans leur travail et confirmer qu’ils partagent l’esprit du groupe.

Appartenir à Limoges Cap Affaires est un gage de sérieux. Lorsque l’on recommande quelqu’un on se porte moralement responsable de lui, il est donc essentiel qu’il partage notre vision du monde du travail. »

  • On voit que vous commencez à communiquer. Pour quelles raisons un réseau d’affaires veut se faire connaitre ? Quelles retombées espérez-vous ?

« Il faut augmenter notre visibilité au maximum pour que l’on puisse susciter l’intérêt, augmenter notre notoriété et attirer de nouveaux membres. Nous souhaitons communiquer en particuliers sur les différents secteurs d’activités que nous représentons pour que d’autres nous rejoignent. Avoir du sang neuf en quelques sortes. »

  • Il existe un deuxième groupe BNI à Limoges. Avez des interactions ensembles ?

« Notre groupe est pour l’instant tout récent, il n’y a donc pas de mélanges entre les deux groupes lors des réunions. Il y a des connaissances communes mais pas d’interactions. L’objectif est développer le chiffre d’affaires des groupes, qui sont donc totalement indépendants et autonomes. »

  • Nous avons entendu parler d’un évènement le 19 juin. Vous pouvez nous en dire un peu plus ?

« C’est le prolongement de notre stratégie de communication : nous faire connaitre et faire découvrir nos méthodes de travail. Nous convions donc 200 chefs d’entreprises et d’institutions au lancement de notre groupe pour lui donner plus de visibilité, et pour permettre à d’autres acteurs de savoir que des chefs d’entreprises mutualisent leurs forces, leurs réseaux et leur manières de travailler.

Il s’agit donc ici de développer notre notoriété, pour que l’on sache que des responsables d’entreprises essayent de travailler différemment. »


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.
Affichez votre pub ici

Autres articles

Recevez les mises à jour

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Autres articles

EnglishFrançais