Pour accompagner l’ouverture de la chasse qui a repris début Septembre, la Fédération Nationale des Chasseurs (FNC) a lancé une campagne print qui n’a pas été au gout de tout le monde… Comment un point d’interrogation peut changer le message d’une campagne publicitaire ?

Affichée partout en France comme une vérité quasi absolue, la campagne print de la Fédération Nationale des Chasseurs est arrivée au centre d’un débat éternel et répétitif. Alors, les chasseurs sont-il les premiers écologistes de France ? Et bien, pour eux, oui !

Septembre 2018 – FNC©

A l’origine, ces affiches déclarent cette affirmation litigieuse sur des photos représentatives de parties de chasse traditionnelles. Aujourd’hui, la mort animale divise toujours autant la population française. Et les premiers à avoir été dérangés par cette campagne ont été les parisiens … et plus précisément la RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens) !

En effet, quelques jours après la sortie de cette campagne dans les tunnels blancs brillants du métro, la société de transport a fait la demande à l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) de rajouter un point d’interrogation à la fin de la phrase pour ne pas faire d’une baseline, une vérité qui dérange. Demande à laquelle l’ARPP a immédiatement et positivement répondu !  Conclusion : une baseline adoucie mais un débat animé !

 

Septembre 2018 – FNC© – la modification de la baseline par l’ARPP

 

Ces affiches qui sont désormais à l’interrogatif, continuent à créer un tollé, notamment sur les réseaux sociaux !

Twitter – Septembre 2018

L’incompréhension des chasseurs!

Stupéfaction chez les chasseurs qui ne comprennent pas à quel titre leur message serait aussi mensonger que celui des marques qui vendent l’idée de perdre 30 kilos en seulement quelques jours !

Cette baseline est issue d’une étude révélée dans l’émission de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV : “Pour 60% des français, les chasseurs seraient les premiers écologistes de France“. Les chiffres sont donc bien là ! Mais pour l’ARPP, cette déclaration n’est pas suffisante à faire de quelques centaines de réponses, une généralité placardée dans toute la France ! En cette période où le véganisme règne, de plus en plus de français font la part belle à la protection des animaux et de leur environnement et la Haute Autorité en est bien consciente…

Même si la FNC voulait bouleverser les avis, la vraie question que l’on souhaite poser est : est-ce que la FNC a été victime ou coupable de sa propre campagne ?
A vous de juger !

About Author

Leave A Reply