Alors que l’opération avait bien commencée avec l’envoi de photos mystères pour déclencher le buzz, Perrier est très largement critiqué sur les réseaux sociaux pour sa dernière campagne mettant en avant un tout nouveau packaging.

BqU7H03CIAEE15T

Un créneau habituellement mieux maitrisé

La marque Perrier a toujours joué sur les connotations sexuelles dans ses publicités. Celles-ci sont d’ailleurs les bases de la publicité en général. Mais le public a été habitué à mieux, avec des allusions plus subtiles, un côté torride ou érotique plus assumé. Le sexe est dans l’ADN de la marque.

À l’occasion du nouveau packaging en cannette, Ogilvy a réalisé une vidéo mettant en scène une réunion de vente à domicile avec une demi-douzaine de femmes se faisant des confidences autours de la taille, la longueur, le plaisir… Des sous-entendus graveleux très prononcés. On s’aperçoit qu’elles parlent en réalité des formes de bouteilles de la marque Perrier.

On retrouve largement dans cette publicité, la subtilité des allusions propres à la marque. Celle-ci s’est toujours affichée comme sensuelle et la modernisation de son positionnement dans cette publicité est un juste prolongement.

BqcNTB9CMAEemX0

Les réseaux sociaux se sont enflammés à la suite du lancement de la vidéo. Si beaucoup ont aimé la publicité Perrier et ont reconnu le positionnement historique de la marque, une grande majorité s’est dite offusquée par la désuétude des propos « beauf », « sexiste », « lourdingue »… C’est donc sous les quolibets que le nouveau packaging fait son entrée, dans l’incompréhension de la frilosité des internautes.

Autres termes recherchés :

About Author

Leave A Reply