Le Sida a fait 35 millions de victimes en 32 ans et pourtant les actions contre lui commencent à se faire rare. Afin de lutter contre ce fléau mondial, l’association AIDES et l’agence WNP ont décidé de donner la parole au SIDA…

« Bonjour, c’est le SIDA qui te parle »

demodé

Le SIDA est toujours bien là. Pour le prouver AIDES l’a personnifié en lui créant un compte Facebook, Twitter, Instagram et Tinder. Comme n’importe quel jeune internaute, il commente des discussions, partage les photos de ses soirées… toujours accompagné du hashtag #jesuislà pour qu’on ne l’oublie pas. Il s’est même immiscé sur Le Bon coin pour y vendre des préservatifs périmés.

Après les réseaux sociaux, aujourd’hui le SIDA se présente en vidéo. C’est l’humoriste Gaspard Proust qui a prêté sa voix à ce personnage terrifiant : « j’ai l’impression qu’on m’oublie » dit-il,  « je ne le prends pas mal, au contraire! Et puis le plus important au fond, c’est que moi, je ne les oublie pas les gens. » Pour l’association AIDES tout est dit : il faut se méfier de ce personnage dévastateur dont personne ne se préoccupe plus. Dans une soirée, en boîte de nuit, au lit… Il est toujours là. La vidéo se termine par un message du virus qui fait froid dans le dos « A bientôt » écrit-il… Heureusement, nous ne sommes pas seul, AIDES est là pour nous aider à le faire taire.

Une nouvelle campagne de l’association AIDES à la fois terrifiante et poignante, qui on l’espère saura faire réagir la jeune génération. La vidéo n’est qu’un volet de cette campagne de communication, on peut retrouver aujourd’hui dans Paris de nouveaux messages du SIDA sur des encarts publicitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles

Recevez les mises à jour

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Autres articles

Kendji Girac dans le flou

Kendji Girac surprend son public avec la sortie de son clip le 6 novembre 2020, dans la plus grande des discrétions. La vidéo de son

EnglishFrançais