Pour ceux qui ont adoré la saison 1, ce lundi 22 janvier résonne comme un rendez-vous de première classe ! Oui, c’est le grand retour du Baron Noir ce soir sur Canal + ! Et quoi de mieux que de faire une promo corrompue quand on joue un personnage politique accablé par des scandales financiers ? Coup de projecteur sur une opération RP rondement menée…

Dans sa première saison, la série Baron Noir fait un portrait bien sombre du monde politique. Les spectateurs ont pu se prendre de passion pour l’ambitieux Philippe Rickwaert (Kad Merad), Maire de Dunkerque, qui soutient et conduit Francis Laugier (Niels Arestrup) jusqu’à la Présidence de la République . L’amitié n’existant pas en politique, au fil de la série, le clan de gauche se divise et les deux hommes se déchirent avant de se retrouver liés par un même scandale financier.

Créée par Erik Benzekri Et Jean-Baptiste Delafon, la série avait fait sensation en étant diffusée pendant la campagne présidentielle de 2017. Mais alors que va nous promettre la saison 2 ?

Le “Rickwaert gate”, la promotion qui dépasse la fiction

Prêt à tout dans la série, Philippe Rickwaert a montré ces derniers jours qu’il était également prêt à tout pour promouvoir la 2ème saison de la série qui l’a fait connaître.

Derrière lui, l’agence BETC, et son pôle RP très créatif, a créé un véritable événement autour de la sortie de cette saison. En ciblant 100 journalistes, la Rickwaert team a créé ce qu’allait devenir le Rickwaert gate. Une opération RP sans chichi et surtout sans principe résumée par l’envoi d’une enveloppe contenant les premiers extraits de la saison 2, quelques milliers d’euros en liquide et un mot signé par le principal intéressé : ” Votre avis sur ma série m’est très « précieux ». Amitiés, Philippe R.”

Ce n’est pas tout, les journalistes ont également reçu un message personnel de Rickwaert qui a décidément pensé à tout.

Humanisé par un compte Twitter : @PhRickwaert, le personnage est directement interpellé par des journalistes qui dénoncent ses tentatives de corruption !

 

Le Monde relate, dans un de ses articles, comment deux journalistes se sont retrouvés à une projection très privée qui a failli tourner au vinaigre: “ Les deux jeunes femmes vont alors proposer de « les détendre un peu. Pour qu’ils profitent au mieux de l’épisode. » Elles tentent à plusieurs reprises, malgré le refus des deux journalistes, de les masser. La scène est surréaliste.

Ce n’est pas tout, pour sa promotion, Rickwaert a même créé sa propre chaîne Youtube avec un teaser de la saison 2 qui comptabilise en quelques heures plus de 40 millions de vues… Un coup monté complètement bidon qui sacralise ses pratiques borderline. L’indignation médiatique monte en puissance, alors que de son côté, le député du Nord en rajoute sur son compte Twitter et créé même un trashtalking “#ScandaleenSerie” pour écraser les séries concurrentes.

La twittosphère s’enflamme. Le Rickwaert Gate a alors un nom et c’est le journaliste, Sebastien Abdelhamid qui dénonce officiellement les procédés véreux de Rickwaert.

Le baron montre patte blanche

Maxime Saada, Président de la chaîne Canal + a même réagi sur Canal + pour condamner les actes de Rickwaert et se décharger d’un scandale qui dépasse la fiction.

 

Il y a quelques jours, c’était au tour du principal intéressé de s’expliquer sur l’affaire qui fit de lui le héro inchangé de ce 2ème tome. Entre fiction et réalité, Merad croise Rickwaert et la réalité devient fiction. Ou l’inverse… Quoi qu’il en soit, il en reste un homme qu’on a honte d’admirer et qu’on adore détester. Dernier coup de projecteur sur une com’ extra-fiction qui su trouver les bons arguments pour glorifier une série qu’on a pas fini de suivre !

Pour les convaincus et ceux qui vont le devenir, rendez-vous ce soir sur Canal+ à 21h pour une saison sans foi, ni loi !

About Author

Laisser un commentaire