Des sushis gratuits en échange d’abonnés Instagram ? C’est le pari fou du restaurant “This is not a sushi Bar”, qui a ouvert son 6ème restaurant ce 11 Octobre à Milan, dans le Nord de l’Italie. Une stratégie de buzz et d’opportunité qui mise sur les bons leviers!

Une offre commerciale inédite

C’est un restaurant aussi petit qu’il a de grandes ambitions ! Avec sa capacité de 20 couverts, « This is not a sushi bar » a décidé de frapper fort et a misé sur le réseau social préféré des millenials pour faire parler de lui ! Et en effet, l’offre commerciale diffusée par le restaurant a de quoi séduire puisqu’il promet des sushis gratuits à tous ceux qui ont plus de 100 000 abonnés à leur page ! Bien sûr, il est demandé aux influenceurs de publier une photo sur place avec un tag et un hashtag spécifique pour profiter de cette offre alléchante. Une offre pour les privilégiés alors ? Pas du tout ! Puisque les plus petits influenceurs (à partir de 1000 abonnés) bénéficient eux aussi de remises intéressantes en fonction de leurs nombres d’abonnés, et ce à compter de lundi 15 Octobre, soit 4 jours après son ouverture.

Miser sur LE réseau social en vogue

« Nous cherchions une idée pour lancer ce nouveau restaurant. Nous nous sommes rendus compte que la majeure partie de notre clientèle utilisait Instagram et faisait partie de la génération Millenials », a déclaré Matteo Pittarello, l’un des propriétaires de la franchise. Et en effet, Instagram, depuis son lancement en 2010 et son milliard d’utilisateurs atteints, fait un véritable carton chez les 18-35 ans. Un succès qui a d’ailleurs accompagné les habitudes de consommation et la façon de se mettre en scène. Le sujet de l’alimentation est d’ailleurs particulièrement populaire chez cette cible : avec ses 250 millions de posts, le #Food fait fureur. Et on estime d’ailleurs que les food lovers consommeraient 4 fois plus de contenus que les autres utilisateurs. Des chiffres suffisamment éloquents pour les utiliser à son compte n’est-ce pas ?

Parce qu’à travers cette stratégie qui mise sur les pratiques actuelles de sa cible, le restaurant utilise en vérité une méthode vieille comme le monde : celle du bouche à oreilles. Et l’objectif est bien ici, non pas de parler de soi, mais de faire parler de soi : « Chacun est un petit influenceur dans son groupe d’amis, de connaissances, de collègues de travail » explique Matteo Pittarello. L’objectif est donc tout simple : capitaliser sur la micro-influence pour développer sa notoriété, et du coup sa fréquentation sur le long terme.

Comme quoi, c’est dans les vieilles stratégies qu’on fait les meilleurs sushis !

Autres termes recherchés :

About Author

Leave A Reply