ESBanque école banque formations

L’Ecole supérieure de la banque (ESBanque) est née au début du mois de la fusion entre le CFPB et les CFA Banques. Cet organisme proposant de nombreuses formations dans le secteur bancaire a donc dû se forger une identité visuelle. Logo, signature, site web : tout a été repensé. Michel Piano, son Directeur Général, nous explique la stratégie adoptée pour cette fusion.

ESBanque : deux entités en une

Le CFPB comme les CFA ont une notoriété et une expertise reconnues sur tout le territoire. Ainsi, en les fusionnant, ESBanque récupère les forces de chacun. C’est ce que l’organisme tente de traduire dans sa nouvelle identité visuelle.

D’un coté il y a donc le CFPB (Centre de formation de la profession bancaire). Celui-ci propose majoritairement des formations continues et s’adresse aux professionnels voulant approfondir leurs connaissances. Le CFPB appartient à un secteur niche avec un ancrage très financier ce qui lui donne une image de socle et de solidité.

De l’autre côté il y a les CFA (Centre de formation d’apprentis) qui forment les personnes en alternance. Ces centres sont beaucoup plus grand public, notamment parce qu’ils sont implantés en région. Leur image renvoi principalement à l’accompagnement des jeunes et à l’évolution professionnelle de ces derniers.

ESBanque Ecole supérieur de la banque

Le logo d’ESBanque reprend donc les deux aspects de ces entités. Les barres verticales rappellent la solidité du CFPB et la ligne ascendante traduit l’évolution des apprentis des CFA. La forme de graphique fait, quant à elle, évidement référence au secteur bancaire.

Une identité plus moderne et adaptée au client

Pour Michel Piano, ce nouveau visuel est « léger et esthétique ». Il est à l’image de la fusion dont le but principal est de simplifier l’organisation des centres. Avec ce nouveau système, l’aspect comptable et financier des anciens CFA est entièrement assuré par le pôle parisien. Ils peuvent donc se concentrer pleinement sur la pédagogie. Tout est plus simple, léger. C’est également pour cela que la signature est « L’Expertise CFPB », cela prouve que leur savoir-faire en matière de gestion reste intact.

En ce qui concerne le nom de la nouvelle structure, Michel Piano nous confie qu’il voulait quelque chose de parlant, c’est pourquoi ils ont choisi « Ecole ». En effet, les sigles comme CF sont souvent inconnus du grand public, « ils sont trop flous et dépassés ». C’est donc dans un esprit de modernité et d’accessibilité à un large public qu’ils ont opté pour ce nom.

Pour l’instant, le Directeur Général nous assure que leur nouvelle identité est bien accueillie. Mais il se donne 1 an pour voir le résultat sur la notoriété de l’organisme. Les retours de leurs partenaires et de leurs clients sont importants pour lui. ESBanque veut ainsi s’ouvrir et se montrer proche de ses clients. Pour cela, le logo a non seulement été confié à une agence mais a ensuite été montré à des prospects et à des experts afin que le résultat soit garanti.

Le monde de la finance très touché par la crise sanitaire

Bien que nouvelle identité est souvent synonyme de nouveaux objectifs, la crise du coronavirus complexifie les choses. « L’avenir est très incertain donc nous n’avons pas fait de prévisions ». Face au contexte, ESBanque préfère ne pas spéculer sur les retombées et pense surtout pouvoir compter sur la continuité de leurs activités.

Il s’avère d’ailleurs que celles-ci n’ont pas été complétement mises à l’arrêt pendant le confinement. Toutes les formations en ligne ont très bien fonctionnées, si bien que Michel Piano les considère comme LE secteur d’avenir, aussi bien pour des questions sanitaires que pour la nouvelle pédagogie qu’elles rendent possible.

Autres articles

Recevez les mises à jour

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Autres articles

Louboutin chausse Cendrillon pour Disney

Pour célébrer la réédition du dessin animé « Cendrillon » en Blu-Ray et dvd prévue fin Septembre, Disney a demandé à Christian Louboutin de créer des souliers

Décès de Steve Jobs

Au lendemain de la présentation de l’iPhone 4S, Appel annonce la mort de son fondateur, Steeve Jobs qui nous a quitté à l’âge de 56

EnglishFrançais