Dove a su inscrire le parti-pris de la « beauté réelle » dans son ADN de marque. La dernière campagne joue dans cette lignée en redonnant confiance aux femmes à travers un processus original.

Real Beauty Sketches

Depuis de nombreuses années, Dove se distingue des utilisations stéréotypées de la beauté, monnaie courante de l’univers du luxe et de la mode. La dernière campagne, imaginée par l’agence Ogilvy Toronto a fait appel à Gil Zamora, spécialistes des  portraits robots pour le FBI.

L’idée est, dans un monde où seulement 4% des femmes dans le monde se considèrent comme belles, de redonner confiance à celles-ci en leur (dé)montrant qu’elles sont plus belles qu’elles ne le croient.

L’expérience invite les femmes derrière un rideau à répondre à des questions sur leur physique afin que Gill Zamora réalise le portrait de l’image qu’elles pensent véhiculer. À côté de cela, des inconnues choisis de manière aléatoire ont aussi été invité à décrire le physique de celle-ci et sa beauté telle qu’ils la voyaient.

Le talent du consultant du FBI est remarquable et laisse place à l’idée que beaucoup de femmes ont une image déformée et trop critique de leur beauté. Je vous laisse découvrir leurs réactions après l’expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles

Recevez les mises à jour

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Autres articles

Thalys voyage autrement,

L’entreprise ferroviaire Thalys prend une nouvelle fois la parole pour communiquer sur les destinations qu’elle dessert. En faisant appel à l’agence Rosapark elle nous présente

EnglishFrançais