Le dernier spot publicitaire du constructeur automobile Audi a profondément choqué les internautes chinois. En voulant vanter les mérites de ses voitures d’occasion, la marque a fait le pari risqué de comparer une jeune femme a une voiture d’occasion… Accusée de « sexisme », la marque a été forcée de retirer sa vidéo et de présenter ses excuses. Enquête sur le badbuzz qui secoue actuellement la Chine.

« Sexiste », « dégradant », à « vomir » …

… Tels sont les mots des internautes pour décrire la dernière vidéo publicitaire d’Audi, diffusée depuis 5 jours au cinéma et à la télévision chinoise.

Revoyons ensemble le scénario : lors d’une cérémonie de mariage idyllique, alors que les deux amoureux sont prêts à se dire ‘oui’, la mère du promis surgit de nulle part pour agripper sa future belle-fille et l’inspecter sans ménagement sous les yeux ébahis du prêtre et de l’ensemble des invités. La pauvre est finalement sauvée par son futur époux et alors que la mère s’apprête à donner son approbation (apparemment satisfaite de ce qu’elle a pu constater), elle s’aperçoit qu’elle a omis de vérifier un détail : la poitrine de la future mariée.

« Une décision importante doit être prise avec prudence », conclut la marque en fin de vidéo pour vanter le mérite de ses voitures d’occasions, toutes certifiées par des experts.

©SouthChinaMorningPost

Autant dire que les internautes n’ont pas aimé la comparaison maladroite entre une jeune femme et une voiture d’occasion. Mais cela va beaucoup plus loin qu’une remarque sexiste, comme le souligne le Washington Post. La vidéo serait également le reflet d’un stéréotype peu flatteur sur la place de la femme dans un couple selon la culture chinoise : « la chose la plus ennuyeuse avec la publicité d’Audi, au-delà de l’objectification de la femme, est qu’elle pense que les consommateurs chinois méritent une publicité comme celle-là », indique un internaute.

 

Les internautes chinois appellent au boycott

En réaction à cette publicité, et en quelques jours seulement, ce sont des milliers de commentaires publiés sur Weibo, l’équivalent chinois de Twitter.

©BlogDuModérateur

Un appel au boycott de la marque a été lancé par un certain nombre d’internautes sur les réseaux. Si le mouvement venait à s’amplifier, la maladresse d’Audi pourrait avoir de lourdes répercussions économiques pour la marque et accroître sa récente perte de puissance dans l’Empire du Milieu (15% de baisse des ventes le semestre dernier).

Face à la critique, il n’a pas fallu longtemps à Audi pour réagir. Devant l’ampleur du phénomène, la diffusion de la vidéo a immédiatement été interrompue. Le PDG de la société a souhaité exprimer ses « profonds regrets » dans un communiqué paru hier en fin de journée, assurant que la vidéo « ne correspond pas aux valeurs de l’entreprise ». Une enquête interne aurait été ouverte.

 

Une agence chinoise à l’origine de la vidéo

Un directeur de la communication du groupe affirme que le spot aurait été réalisé par un partenaire local. Notons à ce propos que cet incident n’est pas un phénomène isolé en Chine. D’autres tollés de ce genre ont en effet déjà eu lieu suite aux campagnes désastreuses menées par des agences de publicités chinoises.

L’exemple le plus parlant reste cette vidéo pour du produit de lessive qualifiée par beaucoup de raciste : un

homme noir enfermé malgré lui dans un lave-linge, une capsule de produit de lessive dans la bouche, en ressort transformé en asiatique pour le plus grand bonheur de la jeune femme (asiatique elle aussi) qui l’y avait poussé.

©AfrikMag

L’exemple le plus parlant reste cette vidéo pour du produit de lessive qualifiée par beaucoup de raciste : un homme noir enfermé malgré lui dans un lave-linge, une capsule de produit de lessive dans la bouche, en ressort transformé en asiatique pour le plus grand bonheur de la jeune femme (asiatique elle aussi) qui l’y avait poussé.

Inspirée d’une autre publicité italienne (dans laquelle c’est un personnage de couleur blanche qui devient noir), cette vidéo se voulait elle aussi humoristique mais a eu un accueil plus que mitigé de la part du public.

 

Audi n’en est pas à son premier dérapage…

Dans une publicité diffusée en 1993, Audi avait déjà choqué les esprits avec son slogan « Il a une Audi, il aura une femme. » Plus tard, en 2008, c’est une autre publicité promouvant ses voitures d’occasion qui fut l’objet d’un scandale retentissant : on pouvait entre autres y voir une femme supposée nue suivie du message « Vous savez que vous n’êtes pas le premier. Mais en avez-vous vraiment quelque chose à faire ? ».

C’est donc un nouvel écart de conduite désolant pour le géant automobile qui avait pourtant récemment fait un joli coup de pub à l’occasion de la sortie de SpiderMan Homecoming dans les salles obscures.

©FanActu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

.
Affichez votre pub ici

Autres articles

Recevez les mises à jour

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Autres articles

EnglishFrançais