Bretagne : une destination dépaysante

Cette année, les destinations pour les vacances sont limitées. En effet, malgré la réouverture des frontières vers plusieurs pays européens, beaucoup de personne n’ont pas pu réserver ni planifier leurs vacances. Le plus pratique est alors de rester en France. C’est ainsi que les régions se livrent une guerre impitoyable pour attirer les Français. Parmi celles-ci, la Bretagne dévoile une importante campagne publicitaire.

Des destinations de rêve aux consonances très bretonnes

L’idée est simple : prendre des lieux connus et les détourner grâce à des suffixes bretons tels que « ty », « bzh » ou « ker ». Ainsi, la Californie devient la Kerlifornie et les Galápagos deviennent les Galapagozh. Plages, montagnes, villes d’art et d’histoire, la Bretagne n’aurait finalement rien à envier aux destinations paradisiaques qui se trouvent à l’autre bout du monde.

Surtout, elle possède un autre argument de taille : sa gastronomie. C’est pourquoi l’une des affiches met en avant le « Breizhbecue » de sardines. Mettre en valeur ses particularités par rapport aux destinations habituellement privilégiées, est la force de cette campagne.

Les photos restantes soulignent d’ailleurs le calme de la Bretagne, loin des plages bondées des Caraïbes. On y voit donc des personnes faire de la « ty-cyclette » et « Breizhpirer ». La campagne souligne aussi le patrimoine culturel de la Bretagne, avec le Château le Rocher Portail digne d’un décor de Game of Thrones.

Une campagne digitale pour toucher les jeunes

Les photos sont majoritairement diffusées sur le web, le but étant qu’elles s’amplifient d’elles-mêmes par les likes et les partages. Pour cela, miser sur l’humour et le décalage est le plus efficace.

La campagne est aussi digitale pour pouvoir toucher les jeunes, ceux qui ont le plus l’habitude de se tourner vers l’étranger. En reprenant leurs références en matière de voyages, la Bretagne souhaite leur prouver qu’elle possède également des lieux dépaysants et qu’elle peut leur offrir des sensations intenses.

Une guerre ouverte entre les régions

La Bretagne n’est pas la seule région de France à essayer d’attirer un nouveau public cette année. Après « Cet été je visite la France », la campagne d’Atout France pour le développement du tourisme, chaque région tente de tirer son épingle du jeu.

Ainsi, les spots publicitaires se succèdent à la télévision afin de montrer la beauté des paysages et des lieux culturels de nos régions, voire de nos départements. De même, les offices de tourisme recrutent de nombreux influenceurs voyages pour vloguer dans des lieux emblématiques.

Enfin, de multiples offres promotionnelles ont vu le jour. C’est par exemple le cas de la Provence qui a mis en place un chèque cadeau de 50 € d’activités pour les personnes réservant au moins trois nuits dans les Bouches-du-Rhône.

Cet été représente le dernier espoir de rattraper une année catastrophique pour beaucoup de commerçants. Les campagnes pour attirer les visiteurs devraient donc se succéder dans les prochains mois.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

fr Français
X