Barbie : un succès inébranlable ?

Le confinement puis les vacances scolaires : il se peut que depuis mars les enfants s’ennuient un peu. Alors, pour leur faire plaisir, rien de mieux qu’acheter des jouets. Mais pas n’importe lesquels ! Infailliblement, la poupée Barbie remporte tous les suffrages et permet au groupe Mattel de maintenir la tête hors de l’eau.

Barbie : le pilier du groupe Mattel

Mattel a bien évidement lui aussi dû faire face à la crise sanitaire. Comme beaucoup d’entreprises, en raison de la fermeture de magasins et des problèmes de distribution, il a subi d’importantes pertes de chiffre d’affaire. Le groupe enregistre un recul de 15% d’avril à juin, ce qui représente une perte de 109 millions de dollars.

En effet, deux de ses marques phares, Hot Wheels et Fisher-Price, ont vu leurs ventes s’effondrer de 20 % chacune. Bien que les enfants sont en demande de nouveaux jouets, il semble que les parents aient eu du mal à en acheter pendant cette période compliquée.

Toutefois, le groupe Mattel peut compter sur sa principale marque qui en tant normal réalise déjà plus d’un quart de ses recettes. Nous parlons bien sûr de Barbie qui parvient même a augmenter ses ventes de 7 % durant cette période d’avril à juin.

Le groupe se considère donc comme chanceux avec des résultats moins problématiques que prévu. Surtout, il a confiance en l’avenir avec un deuxième semestre qui s’annonce meilleur, notamment grâce aux jouets d’extérieurs et à la période de Noël très attendue.

Une marque en phase avec son époque

Pourquoi un tel succès ? La poupée Barbie est lancée en 1959 et depuis elle s’exporte dans le monde entier sans que sa notoriété ne s’essouffle. Son but premier est d’offrir aux petites filles un jouets dans lequel elles peuvent se projeter. Et, alors que la plastique parfaite des Barbie est attaquée, la marque va s’ouvrir pour correspondre à tout le monde.

Afin que toutes les fillettes aient une poupée Barbie qui leur ressemble, la marque diversifie le physique de ses jouets. En 2016, la ligne de poupées Barbie Fashionistas propose donc trois tailles différentes, quatre silhouettes, sept couleurs de peau, 22 couleurs d’yeux et 24 types de chevelure.

En 2019, Barbie fait un nouveau pas vers la modernité en dévoilant sa gamme de poupées inclusives. Ces jouets, que ce soit par leurs vêtements ou leurs attributs physiques sont non-genrés, ils laissent donc une vraie liberté à l’enfant et ne l’enferme pas dans des clichés.

De même, depuis plusieurs années la marque s’engage auprès des petites filles avec l’action #TuPeuxÊtreToutCeQueTuVeux. En créant des Barbie docteur, astronaute ou pompier, elle leur fait prendre conscience que leur sexe n’est pas une limite pour ce qu’elles souhaitent accomplir. Barbie a donc réussi à s’adapter à l’évolution de la société pour parler à chaque génération d’enfant.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

fr Français
X