Cet article a été lu 244 fois

En association avec la boutique Alternative Herbal Health Services; la société Netflix fait encore une fois parler d’elle en commercialisant du cannabis le temps d’un week-end afin de communiquer sur ses séries originales et la sortie de la nouvelle série « Disjointed ».

La société reste fidèle à sa baseline « Netflix and Chill »

La célèbre devise de la plateforme souvent reprise sur les réseaux sociaux en référence à un rencard, s’adresse aujourd’hui aux fumeurs de cannabis. L’idée est née de la volonté de promouvoir la sortie de « Disjointed », le nouvel opus créé par Chuck Lorre (The Big Bang Theory, Mon oncle Charlie) raconte comment aidé par son fils, une avocate et activiste de la légalisation de la marijuana arrive à  ouvrir son propre dispensaire. De ce fait, du 25 au 27 Août passé, la société de streaming a commercialisé dans un dispensaire d’Hollywood la « Netflix Collection ». Une gamme composée de pas moins de 13 variétés de cannabis à usage médicinal inspirée de ses grands succès.

Ainsi, il était entre autres possible d’acheter la Poussey Riot inspirée par Orange is the New Black, la Baka Bile inspirée par la série Santa Clarita Diet ou encore la Prickly Muffin en référence à BoJack Horseman.

The Netflix Collection © Netflix

 

Chaque herbe a été choisie avec soin

Et c’est ce qui fait la particularité de cette campagne, comme l’atteste la société dans un communiqué de presse,  » Chaque herbe a été cultivée avec une série spécifique en tête, puis conçue pour accompagner chaque titre en fonction de sa tonalité, indique Netflix. Par exemple, des séries plus légères auront une plus forte concentration d’Indica, alors que les dramédies pencheront davantage vers la Sativa pour faire résonner les scènes les plus puissantes « .

The Netflix Collection © Netflix

L’enseigne n’en est pas à son coup d’essai

L’enseigne est consciente qu’il faut se diversifier et créer le buzz afin de se faire remarquer. Ce n’est pas la première fois (sûrement pas la dernière !) qu’elle assure la promotion d’une de ses séries sur un ton décalé. Par exemple, en avril dernier pour communiquer sur la série « 13 Reasons Why », il était proposé au téléspectateur de se plonger dans le téléphone d’Hannah Baker, l’héroïne suicidaire de la série à succès.

De même que la semaine dernière, pour marquer le retour de la série Narcos, retraçant le parcours du narcotrafiquant colombien Pablo Escobar (sortie le 1er Septembre 2017); l’enseigne a encore une fois frisé avec les limites de la légalité en installant des sabliers géants « remplis de cocaïne » sur la célèbre avenue des Champs-Élysées, pour décompter en public les 48h restants avant la sortie de la saison 3. L’opération a énormément fait parler sur les réseaux sociaux, beaucoup d’internautes saluent l’opération et  considèrent cela comme un coup de maître. Il fallait oser !

Narcos saison 3 © netflix

Narcos saison 3 © Netflix

Narcos saison 3 © netflix

Narcos saison 3 © Netflix

Une campagne cependant  bien encadrée

En conclusion, Netflix a réussi à créer de l’engouement autour de sa nouvelle série originale tout en marquant un grand coup dans un pays qui légalise petit à petit la distribution et la consommation de cannabis. La Netflix Collection n’était cependant pas si simple à se procurer dans la mesure où, en raison des lois fédérales en vigueur il n’était pas possible d’en acheter en ligne et il fallait être titulaire d’une carte de prescription médicale.

Autres termes recherchés :

About Author

Leave A Reply