Cet article a été lu 66 fois

François Ozon signe pour Habitat ses tout premiers films TV publicitaires. Le réalisateur de Frantz, Potiche et 8 femmes s’est cette fois attaqué avec gourmandise à Léo, Giorgio et Clara, sans oublier un Teddy Riner revisité sous un nouveau jour, à rebours de tous les clichés sur-usités sur la star olympique.

Les 3 films sont accompagnés d’une centaine d’annonces produits, comme autant de cartes de visite de futurs amis des Français. Et il y en a pour tous les goûts : des coquins, des bling-bling, des destroy, des belles et brillantes, et même des fétichistes des pieds !

On retrouve ainsi Fleur (coiffeuse) « une précieuse qui n’a rien de ridicule », Henry (bureau) qui « a toujours fait passer sa vie de bureau avant sa vie de famille » ou encore Hana (table basse) qui est « courte sur pattes et a beaucoup de succès en soirée ».

La direction artistique signée LES GROS MOTS est un clin d’oeil aux fondamentaux originels du design qui prend racine dans le mouvement Bauhaus et sa recherche d’épure. L’esprit volontairement très graphique de la direction artistique permet d’autant mieux la tension des mots dans des accroches rédigées avec humour et second degré.

Un retour aux basiques de la marque par l’anthropomorphisme et les prénoms qui ne peut que coller avec le mantra de son fondateur, Sir Terence Conran , « Une maison doit avoir de l’esprit, mais surtout du coeur », que l’agence LES GROS MOTS a traduit avec une nouvelle signature « Habitat, le design est notre ami ».

Autres termes recherchés :

About Author

Leave A Reply