Cet article a été lu 126 fois

Qui a dit que la mode était futile ? A l’occasion de la Fashion week, BETC et AIDES nous prouvent le contraire. La campagne de sensibilisation Fashion Condoms nous montre que la lutte contre le sida ne se résume pas à deux évènements annuels.

Faire du shopping, ça peut sauver des vies !

La Grande Braderie de la Mode, c’est le rendez-vous incontournable pour les fashion addicts. Deux fois par an, ce sont plus de 150 maisons qui se mobilisent aux côtés de l’association AIDES en donnant des articles neufs issus de leurs dernières collections. Les acheteurs peuvent espérer des rabais entre 30 et 70% par rapport au prix initial. Au-delà de faire de bonnes affaires, chaque achat est fait pour la bonne cause. En effet, les fonds récoltés sont reversés intégralement aux bénéfices de l’association. Des fonds privés nécessaires pour financer les programmes de lutte contre le VIH et les hépatites.

Une nouvelle campagne de sensibilisation qui interroge

L’agence BETC accompagne AIDES depuis plus de dix ans. Outre la mise à disposition d’une partie de ses bâtiments pour les grandes braderies, elle élabore régulièrement les visuels promotionnels de ce rendez-vous caritatif. Quelques exemples ci-dessous :

 

Florilège d'affiches promotionnelles créées par l'agence BETC pour AIDES

Exemples de campagne promotionnels La Grande Braderie de la Mode_©AIDES

 

Pour cette première campagne de marque, l’agence interroge la temporalité et s’en sert pour véhiculer le message de l’association. En effet, on pourrait s’étonner du choix des dates choisies. Alors que les deux braderies ont traditionnellement lieu en Juin et en Décembre, Fashion Condoms , modélisée par Antoine Magnien (Watch Out), a débuté ce mardi 26 Septembre 2017, avec une déclinaison d’annonces presse et d’affichage digital.

 

Visuel d'un emballage de préservatif qui contient un préservatif en forme de vêtement

Fashion Condoms_Use Fashion to fight HIV-©AIDES

Visuel d'un emballage de préservatif qui contient un préservatif en forme de vêtement

©AIDES

Visuel d'un emballage de préservatif qui contient un préservatif en forme de vêtement

©AIDES

 

L’idée de BETC va au-delà de la simple capitalisation sur la fashion week et sur l’audience accrue des fashion victims. En communiquant sur la marque à mi-chemin entre ces deux évènements annuels, la campagne rappelle que le combat d’AIDES ne peut se limiter à ces deux rendez-vous. La sensibilisation, au contraire, doit être récurrente. D’ailleurs, la campagne devrait battre le rappel tout au long de l’année.

A l’heure où l’on pourrait entrevoir une fin possible de l’épidémie du sida grâce à des moyens financiers, l’association n’est financée qu’à hauteur de 50% par l’état et les institutions territoriales. Avec Fashion Condoms, BETC et AIDES signent une campagne de sensibilisation réussie. Nous ne sommes pas seulement dans le « faire prendre conscience ». En provoquant l’acte d’achat, elle fait agir et rend la mobilisation accessible pour tous.

Autres termes recherchés :

About Author

Leave A Reply