Cet article a été lu 220 fois

Depuis quelques années, les courts-métrages trouvent progressivement leur place dans l’univers de la publicité. Leur multiplication souligne l’envie pour les marques d’inscrire leurs produits dans une histoire et de renforcer le lien affectif avec les consommateurs.

Les marques surfent sur la vague des courts-métrages

Les courts-métrages sont aujourd’hui capables d’attirer l’attention des consommateurs. De nombreuses marques se laissent donc séduire par les avantages offerts par les courts-métrages publicitaires. Il s’agit d’entraîner le public dans leurs univers en mettant en avant un storytelling autour de leurs produits et services. Le cinéaste Kim Chapiron a ainsi réalisé le film « Quand le TGV accélère, Hollywood doit suivre » pour la SNCF à l’occasion de la mise en service de la ligne à grande vitesse Bordeaux-Paris. Ce spot publicitaire, porté par les acteurs Kevin Costner et Camille Lou, est tourné comme une course contre la montre pour défendre les intérêts des voyageurs, combinant humour et suspens.

Orange innove également pour promouvoir son bouquet cinéma en mettant en scène le tournage d’un film. L’héroïne est une simple anonyme qu’une équipe de tournage fait voyager à travers toutes les émotions du cinéma. Les références cinématographiques sont nombreuses allant de la célèbre scène de Sept ans de réflexion avec Marilyn Monroe aux Oiseaux d’Hitchcock. Au-delà de ce court-métrage, Orange invite les internautes à imaginer la suite du film sur les réseaux sociaux et à « vivre une expérience réelle, en se baladant dans la rue, grâce à l’affichage interactif mis en place pour l’occasion », explique Guillaume Foskolos, Directeur Conseil de l’agence Publicis Conseil chargée de la campagne publicitaire.

Le géant Apple s’empare du phénomène

Michel Gondry ©Challenges

La marque Apple a aussi trouvé, dans le court-métrage publicitaire, un moyen de vanter les fonctionnalités de l’application Filmic Pro et de son iPhone 7, en particulier de sa caméra. C’est le réalisateur oscarisé Michel Gondry qui a conçu le film « Détour », tourné en grande partie avec l’iPhone 7. Le court-métrage suit, tout en poésie, les aventures d’un vélo rouge qui traverse la France pour retrouver sa jeune propriétaire. Le court-métrage a été projeté le 30 juin à guichet fermé à l’Apple Store de Saint-Germain et avoisine aujourd’hui les 1,8 millions de vues sur la chaîne Youtube d’Apple France. La bande-annonce est actuellement diffusée sur les chaînes de télévision, permettant ainsi de relayer le court-métrage auprès d’un large public.

Le court-métrage publicitaire d’Intermarché récompensé

Gagnant du Grand Prix Stratégies de la publicité 2017, le court-métrage publicitaire « L’amour, l’amour » d’Intermarché, réalisé par l’agence Romance, surprend en réinventant la stratégie de communication de la marque. Il allie, durant trois minutes, le genre comédie romantique et l’envie de manger sainement en mettant en scène la naissance d’une histoire d’amour entre un client et une caissière. Considéré par Georges Mohammed-Chérif, fondateur de Buzzman et président du jury, comme « le Grand Prix […] des dix dernières années », le spot publicitaire d’Intermarché se démarque de ses concurrents de la grande distribution en s’appuyant sur la diversité et la qualité des produits.

Suivie en mai 2017 du court-métrage « LaitDrôleLaVie » de l’enseigne Monoprix, la publicité d’Intermarché a été largement plébiscitée par le grand public et visionnée plus de cinq millions de fois. Trois ans après la campagne des « Fruits et légumes moches », il s’agit d’une nouvelle preuve qu’une communication décalée et audacieuse marque les esprits. La réalisation de ces publicités nécessite cependant des moyens financiers et techniques conséquents, ce qui ne les met pas à portée de toutes les marques.

About Author

Leave A Reply