Cet article a été lu 300 fois

Avec sa nouvelle campagne de recrutement imaginée en collaboration avec l’agence de communication HAVAS Paris, l’armée de l’air allie habilement l’information et le divertissement en utilisant le format de la BD digitale pour attirer de nouvelles recrues. Un format original justifié par un objectif ambitieux de recruter plus de 3000 nouveaux soldats chaque année d’ici 2020 (Un besoin en effectifs qui a doublé depuis 2014).

©https://devenir-aviateur.fr/nous-connaitre/histoires-vraies/thierry-officier-mecanicien

 

Être aviateur aujourd’hui, une aventure !

Prenez deux jeunes auteurs repérés à Angoulême (ndrl la capitale de la BD en France), une agence de communication de renom et un besoin étatique de se raconter de manière attractive et réaliste. Mélangez les talents et obtenez : « Aviateurs. Histoires vraies« . La BD digitale, imaginée et mise en œuvre par Vincent Milhaguet et Camille Prieur, mélange des plans fixes et des gifs pour donner vie au récit de Thierry, officier mécanicien, qui nous raconte un moment fort de sa carrière.Le lecteur, lui est complètement immergé dans l’aventure.

La BD numérique au service du storytelling

Le storytelling, ou l’art de raconter des histoires est une technique marketing reconnue, notamment pour les entreprises qui cherchent à recruter ou soigner leur image de marque. Une technique qui permet de plonger ses employés ou clients dans un état émotionnel précis. En effet, l’image permet de s’identifier aux personnages de l’histoire qui nous est racontée et de se prendre au jeu sans même s’en rendre compte.

La bande dessinée s’impose alors comme un outil fabuleux pour atteindre ces objectifs : facile à lire, elle permet de dévoiler plus qu’une histoire : elle raconte tout un univers, une ambiance, un sentiment… en quelques pages seulement… Véritable phénomène littéraire sur internet (elle est la forme narrative la plus piratée), certains auteurs se tournent même exclusivement vers la version digitale de la BD.  D’ailleurs, entre 23 et 29% des lecteurs de BD classiques de 18 à 29 ans sont séduits par la version numérique de cette lecture tout en images.

Un format pertinent pour l’armée de l’air

L’armée de l’air, désireuse de se raconter de façon réaliste, s’est d’abord tournée vers le documentaire et le photoreportage pour mettre en scène l’engagement des militaires dans une série déclinée en print, presse, digitale et TV. A présent, il s’agit d’aller plus loin dans la campagne en tirant parti d’un format plus dynamique.

Eric Huc, Directeur de Création Brand Experience Havas Paris explique ce choix : « Ce format inédit, adapté à la lecture sur ordinateur et mobile, est servi par un dessin maitrisé et puissant qui rappellera aux amateurs avertis les plus belles heures de la bande dessinée d’aventure»

Mais c’est surtout pour l’efficacité auprès de sa cible que ce format si particulier s’est imposé. En effet, alors que le public jeune est particulièrement sensible à l’expérience, la BD, est une valeur sûre : « La narration est plus libre et l’animation permet de donner une dimension immersive au récit. (…) Dans le contexte actuel où le temps de lecture et de divertissement se concentre sur les écrans, il nous paraît important de faire évoluer ce loisir populaire pour l’adapter aux nouveaux usages. », expliquent les auteurs.

Un choix astucieux pour combiner information et divertissement

La dimension immersive donnée au récit est en total raccord avec le titre du projet et on se prend au jeu avec plaisir. Néanmoins, le sujet doit être manipulé avec habileté. L’utilisation de la BD pour mettre en scène les militaires pourrait suggérer que ces derniers sont des supers-héros, capables de surmonter n’importe quelle situation facilement. Mais voilà, nous sommes dans la vraie vie et la défense nationale est un sujet grave qu’on ne saurait prendre à la légère. Avec un tel format, qui se rapproche visuellement des jeux vidéos et qui s’adresse particulièrement à un public jeune, on prend le risque de ne pas montrer la dure réalité du métier et de l’assimiler à un jeu. Une subtilité à laquelle les acteurs du projet ont vraisemblablement été attentifs. En effet, on constate avec plaisir que la campagne ne tombe pas dans l’héroïsation. L’armée de l’air conserve toujours sa ligne directrice de communication en axant le récit autour de l’expérience et l’engagement des militaires. Il ne s’agit pas de raconter une carrière exceptionnelle mais davantage un sentiment. On n’entre ni dans le « Rambo », ni dans le « Superman », et ça, c’est réussi. Même si les prescripteurs comme les parents ou le corps professoral s’y retrouve un peu moins que dans les formats classiques.

Une telle initiative est une bonne manière de rappeler que la marque employeur est une valeur à chouchouter pour soigner son image et convaincre les jeunes de rejoindre ses rangs. Les entreprises en sont d’ailleurs bien conscientes. En témoignent les nombreuses nouvelles façons, toujours plus originales, de se présenter pour attirer de nouveaux talents. Peu importe le secteur d’activité, ce qui compte, c’est l’aventure suggérée…un pari gagné pour l’armée de l’air.

Autres termes recherchés :

About Author

Leave A Reply